Christian Louboutin 2016 Summer

Christian Louboutin installe un nail bar éphémère au cur d’une alcôve du Mandarin Oriental à Paris. L’occasion de découvrir le vernis Métallissime Rouge Louboutin et de se mettre dans l’esprit des fêtes de fin d’année. Ou tout simplement de craquer pour l’une des nuances des collections Rouge.

Dans la famille Samman, l’amour de la mode se transmet de mère en fille. Tala, l’aînée, est l’une des blogueuses stars du Moyen Orient. Je suis très fière Les bras chargés de ses achats du jour, Lina rejoint sa Ferrari. L’ère de l’abondance est bel et bien terminée. 2015 a été l’une des années les plus dures pour la région, ont concédé, lors d’un passage à Paris, jeudi 19mai, les frères Anthony et Patrick Chalhoub, co PDG du groupe familial Chalhoub le principal distributeur de marques occidentales dans la région, partenaire de 280 marques de mode, beauté ou d’art de la table (Louis Vuitton, Fendi, Céline, Dior, mais aussi Baccarat ou Christian Louboutin) C’est la fin d’une période faste et le début d’une nouvelle normalité, a souligné Patrick Chalhoub. Il ne divulgue pas les ventes de son groupe installé à Dubaï, qui emploie 12000 salariés, mais précise qu’elles ont baissé de 2% au cours des quatre premiers mois de l’année.

Alors le monde pouvait bien brûler, tant qu’elle y trouvait son compte ça ne pouvait lui importer. Voilà pourquoi elle marchait la tête haute, comme si elle faisait partie de la royauté, alors que ses Louboutin volés claquaient sur le béton abimé des CDC. Alors que ça gueulait, dealait, qu’on la sifflait, elle continuait d’avancer, imperméable à ce qui l’entourait..

Hier dans le train pour Bâle, j lu le communiqué de Deinove dans ma boite mail. Et j su que Donnart dégainerait instantanément, que HPomes rêverait d gap de rupture (ce n pas joué ça!) pour entamer un long surf, que Zerbibi s des promesses de la crème anti âge (d des preuves in vivi et 20 clientes satisfaites suffisent, le reste c du storytelling), que le Castor parlerait des souris et que Anne se demanderait dans quels jolis paniers elle pourrait répartir ses pv. Ce que je n pas imaginé ce sont les Louboutins.

Je vivais d en couple avec le papa et je savais qu’il l’homme de ma vie. L’annonce de ce b nous a combl de joie. Pour autant, je n’imaginais pas changer quoi que ce soit ma vie. Je commence à marcher, sans écouter de musique, sans avoir peur de quoi que ce soit parce qu’il fait nuit. J’observe les alentours, je souris lorsque j’entends des jeunes enfants qui demandent des choses à leurs parents. Je dois dire que mon appartement n’est pas bien proche de l’endroit où je passe mes journées, mais cela ne m’embête pas de marcher plus d’une demi heure le soir.

Leave a comment