Jlo Christian Louboutin

La une de L’Express titrant « Et si Sarkozy avait raison ? » l’a comblé d’aise. Il jouit de l’ombre portée qu’il projette sur la droite. Laisse les anti Fillon dire qu’il n’a pas apprécié la prise de distance de son ancien premier ministre le 22août dans Le Point, mais ne proteste pas non plus lorsque les anti Copé ajoutent qu’il n’est « pas dupe » des assauts d’allégeance que pratique le maire de Meaux.

On suit ainsi, au long des dessins qui parsèment les murs, l’évolution de Martine à travers sa coupe de cheveux, ses vêtements, ses activités, mais aussi celle de toute une société qui n’a plus rien à voir avec celle de 1954. Même le style des dessins a bien changé entre le premier album Martine à la ferme et l’ultime Martine et le prince mystérieux, en 2010 : moins vif, moins école belge , au profit d’un univers évoquant la peinture romantique allemande , dixit l’éditeur Casterman. L’univers s’est peu à peu affadi, s’est aquarellisé à outrance et c’est bien regrettable..

C’est comme les carottes en géologie, on creuse et l’on trouve des couches, des sédiments. Paradoxalement, chez Hermès, comme les référents visuels sont énormes, ils ne sont pas tant définis que ça. La marque peut osciller entre le baroque le plus flamboyant et le minimalisme le plus rigoureux.

Pendant près de quinze ans, Tamara chausse les princesses de la terre : celles de Park Avenue, celles de Hollywood et celles qui le sont de naissance. Son succès est tel qu’en 2010 elle reçoit des mains de la reine Elizabeth herself The Order of The British Empire, l’équivalent de notre Légion d’honneur. Tamara est au top.

Quand Léa Crespi, mandatée par Flammarion, est venue me tirer le portrait, nous sommes descendues avec son assistant dans les rues de mon quartier. Un quartier populaire et populeux, et moi au milieu du trottoir à prendre la pose. C’était l’heure de sortie des classes, des collégiens passaient avec leurs carnets de correspondance à la main.

Il faisait très froid et de nouveau le ciel s’est assombri. Je me sentais étrangement détachée, engourdie, et pourtant visuellement en phase. Attirée par le contraste des ombres, j’ai pris quatre photographies du porte encens. Inspiration qui ne lui a pas donné l’envie de remuer sa baguette magique en faveur de son pays. Biographie de Steve Jobs, dépenses sur le site Itunes ; Bachar el Assad serait un grand fan de LMFAO. « Party Rock » en Syrie, c’est le mot d’ordre du dictateur.

Son image gravé en toi, jusque dans tes cauchemars. Ses mains sur toi, ses lèvres sur toi et l’odeur du tabac. Ton propre professeur qui abuse de toi et de dizaines d’autres filles de ta classe. Elle dit que sans une très longue analyse elle ne serait peut être pas là aujourd’hui. Aujourd’hui, le regard farouche s’est fait mélancolique, c’est aussi très beau, et Farida arrache toujours. Si bien qu’on n’en revient pas qu’elle se fasse imprécise sur sa date de naissance, pour brouiller les pistes sur l’âge.

Leave a comment