Louboutin Bruxelles

Tu respectes le code à la lettre, celui qu’on t’a appris chez Tiffany’s et dont t’avais déjà eu vent. Celui qui dit qu’une femme ne doit jamais marcher autrement qu’avec des talons, qu’une femme doit toujours savoir se mettre en valeur lorsqu’elle s’habille et qu’il est tout à fait hors de question qu’une femme s’habille chez tout à un dollar et qu’elle doit absolument préférer la dernière paire chez Louboutin quitte à manger des conserves pendant six mois. De toute façon, il est dit qu’une femme doit picorer, jamais manger de junk food et qu’elle doit toujours, toujours savoir faire la différence entre un Gucci et un LV..

Quand on en vient aux entreprises, les champs dans lesquels l’art peut s’inscrire sont vraiment nombreux. Elles peuvent être mécènes, valorisant ainsi locaux et salariés. Nous leur proposons aussi de l’évènementiel, de la formation en intégrant l’art dans leurs objectifs..

Margaux Motin, qui vient de publier Very Bad Twinz avec Pacco (détenteur d’un pénis), assure défendre à travers ses dessins le droit à la liberté: la liberté d’être la femme que l’on veut être. La liberté de s’écouter en faisant taire les voix des dictats, qu’ils soient sociaux, masculins, ou même prétendument féministes. Sous entendu: sous prétexte que l’on dit que les nanas sont futiles, elles ne vont pas se mettre à dessiner des personnages de traducteurs de latin.

Juchée sur des talons aiguille léopard et en short de satin fluo, Pascal Lièvre suivi de sa bande, tout en plumes, en boas, cravates, corsets à baleine et bas résille commençait leur défilé depuis l de Triomphe sous l consterné d car de touristes japonais: un cours d philosophique donné en hommage de Nietzsche se préparait. La philo méritait bien d bandante. A côté, la chevelure romantique et l de Gonzague Saint Brisponctuait d romantisme désuet la scène.

Une rencontre sera décisive : celle avec le chausseur de la reine lisabeth II, Roger Vivier. En 1988, je suis devenu son assistant personnel pour orchestrer son exposition au musée des Arts de la mode. Il est devenu mon mentor. Non qu’on ignorât en Europe l’existence de populations à peau sombre mais elles étaient nommées Ethiopiens dans la Grèce antique ou Maures en Europe occidentale. C’est donc l’Européen post 1492 qui a inventé l’homme blanc . L’homme qui conquiert les autres peuples, qui les domine, les extermine parfois.

Elle ne fut qu’un jouet à ses yeux. Une vulgaire poupée de chiffons. Il s’est jouée d’elle, elle n’a rien vu venir et à présent, elle paye les pots cassés. Novembre 2008 : nouvelle reviviscence, Faithfull publie l’album intitulé Easy Come, Easy Go, en référence à un blues créé en 1924 par « la reine » Bessie Smith. Ces « 18 songs for music lovers » sont aussi édités en disque vinyle, à l’ancienne. « J’adore les vinyles », explique l’interprète mythique de As Tears Go By (Jagger/Richards, 1964).

Leave a comment