Louboutin Printemps Ete 2016

Le prétexte (car il s’agit bien de cela) de la rencontre avec l’idole des prépubères est la sortie de son nouvel album, le premier en solo, Stars Dance (à paraître le 22juillet). On n’a jamais pu l’écouter. Le label Universal, légèrement parano, ne prend pas le risque de divulguer sa potentielle meilleure vente de l’été.

Quand je suis à Paris, je m’installe à la terrasse de l’Avenue, avenue Montaigne, et je passe des heures à regarder les femmes déambuler sur les trottoirs. Elles ont un sens du style indiscutable. Elles sont chics et élégantes avec un petit je ne sais quoi en plus..

Il vous fixe d’une drôle de façon et ne vous lâche pas de son regard bleu de gris. C’est comme ça qu’il vous enregistre, sa mémoire est redoutable. Théodore Francis Van Litsenborgh avec son patronyme de Prix Nobel, catégorie sciences de la nuit, est physio au Silencio, rue Montmartre à Paris..

Tout cela fait écho à l’époque postcoloniale. Quand on sort du monde colonial, on ne se libère pas forcément de ses chaînes, poursuit Pap Ndiaye. Pour leurs recherches, les deux documentaristes ont fait appel à la fine fleur de la mode afro à Paris comme Sarah Diouf, rédactrice en chef du magazine Ghubar, la jeune styliste Kristina Gisors ou encore Alpha Sidibé, coordinateur studio chez Christian Louboutin.

Assayas filme des ectoplasmes en effets spéciaux, leur matière blanche tournoyant autour de Maureen, recrée les séances de spiritisme de Victor Hugo à Jersey dans une séquence très démonstrative en noir et blanc (avec Benjamin Biolay dans le rôle de l’écrivain), filme de façon (trop) pédagogique les peintures de la Suédoise Hilma af Klint. Le cinéaste, dont la filmographie s’est constamment enrichie des flux visuels de l’époque, convoque également l’imagerie numérisée, les glitch des conversations Skype ou la sobriété immaculée et bleutée des échanges sur téléphone. Assayas filme avec brio Maureen naviguant entre ces registres d’image..

Venir dans cet arrondissement c’est comme ouvrir une fenêtre sur un autre monde où la richesse est plus que prédominante. Il existe bien quelques zones plus défavorisées mais elles sont très vite oubliées au profit des régions plus aisées. Ici, le revenu moyen d’un ménage dépassé 100 000.

Après avoir enlevé son épais manteau, il alla dans sa petite cuisine. Son appartement était des plus spartiate, tant du point de vue du confort que de la décoration. Il sortie une casserole et y versa de l’eau puis alluma sa plaque de cuisson. Si beaucoup d’entre elles se contentent d’une escapade touristique dans cette Mecque du shopping ultra luxe, d’autres ont adopté Dubaï à l’année. C’est le cas de Lina Samman, d’origine syrienne, qui vit à Dubaï depuis vingt deux ans. Cette quadra sexy archilookée est une mondaine célèbre de la ville, réputée pour son allure au glamour exubérant.

Leave a comment